Accéder au menuAccéder au contenu principalAccéder au pied de page
Retour aux articles

Le comité de mission : notre première fois

Rédigé le par

Le comité de mission : notre 1ère fois

Cela fait 1 an que nous sommes entreprise à mission. Ce statut implique une raison d'être inscrite dans les statuts et un comité de mission chargé de suivre l'exécution de la dite mission.

Nous venons donc d'effectuer notre 1er comité mission en juin 2021. Un très bon moment et pourtant on s'est torturé l'esprit pour (bien) le faire…

On le fait comment ce comité de mission?

On a voulu s'inspirer de gens qui ont déjà fait leur comité de mission. C'est raté ! Sur trouver des comptes rendus publics. Non. Assez étonnant en fait. Il est vrai que peu d'entreprises ont déjà fait leur comité de mission en fait, en effet nous sommes environ 180 à date entreprises à mission. Digital4better doit faire partie des toutes premières entreprises à mission. Être le premier n'est pas toujours bien.

Avec qui ? Pensons grand mais commençons petit

Pour notre comité on a voulu débuter petit. Dans le retour d'expérience, nos confrères ont le choix d'un comité mission très élargi avec plein de jolis noms. On n'aime pas faire comme les autres ?

Nous on a élu 2 super personnes externes et 2 salariés super motivés. Par la suite on élargira les parties prenantes mais pour un début c'est bien. Un nombre plus restreint permet de vrais débats de fond. Un comité à 12 voir plus aurait certainement eu une tout autre forme. Nous ne voulions pas d'une instance administrative qui ne puisse que contrôler de loin. Il y a un juste curseur à trouver entre toutes les parties et permettre des échanges de fond qui défient

Elire les membres, vive la gouvernance démocratique !

La loi est très permissive sur ce sujet. On est donc allés lire nos statuts :

« …

Le Comité de Mission est composé des membres suivants :

  • -le Président ou un membre désigné par lui ;
  • -un (1) membre désigné par et parmi les associés ;
  • -un (1) à quatre (4) membres désignés par les salariés.
  • Les associés et les salariés désignent chacun de leurs représentants pour une durée initiale d'un (1) an, renouvelable.

… »

L'élection des membres a été la partie facile pour nous. Notre gouvernance est en effet démocratique et partagée.

5 membres ont été élus :

  • Nicolas Perrin, cofondateur Phenix (entreprise sociale de lutte contre le gaspillage), Ambassadeur Impact France
  • Remy Marrone, Directeur de projet INR, Institut du Numérique Responsable
  • Xavier Desnoyers (salarié Digital4Better)
  • Ariane Molet (salariée Digital4Better)
  • Frédérick Marchand (Président Digital4Better)

Et la présidente élue à la majorité est…. Ariane ! Bravo Ariane.

L'ordre du jour : notre raison d'être le numérique responsable ?

Que met-on dans l'ordre du jour ? Une fois de plus la loi ne dit pas grand-chose sur ce sujet.

Allons (re)voir nos statuts ce que l'on avait écrit :

« …

  • Le Comité de Mission est chargé exclusivement du suivi de l'exécution des objectifs sociaux et environnementaux que la Société se donne pour mission de poursuivre dans le cadre de son activité.
  • Le Comité de Mission procède à toute vérification qu'il juge opportun et se fait communiquer tout document nécessaire au suivi de l'exécution de la mission.
  • Le Comité de Mission présente annuellement un rapport conjoint au rapport de gestion du Président à l'assemblée générale chargée de l'approbation des comptes de la Société.

.. »

Notre raison est suffisamment explicite tout en restant ouverte, la destination est donc assez claire. Un exercice au passage très intéressant de cette raison d'être. Je vous invite à définir pour votre entreprise même si vous ne souhaitez pas être entreprise à missions (qui au passage n'est pas compliqué, cela engage finalement peu de choses).

Nous avions décliné cette raison d'être sur 3 axes clefs, que nous affichons sur notre site web :

  • Réduire l'impact des applicatifs IT,
  • Permettre un numérique plus inclusif,
  • Accompagner le tech for Good.

Ces 3 axes ont été déclinés en objectifs puis en indicateurs pour suivre ces objectifs.

Un cadrage de reportage hors financier avait été formalisé dans une création de l'entreprise. Nous vous invitons à lire. Ce document est public, téléchargeable sur notre site web. Il a permis de cadrer nos objectifs par rapport à notre raison d'être et de décliner ces objectifs en indicateurs à suivre. Les modalités de calcul et de suivi ont également été formalisées.

Ce premier exercice avait été fait dans une optique de transparence et d'être au maximum factuel. Avec le recul, décliner de façon plus précise nos indicateurs nous ont été très utiles dans notre exercice de comité de mission.

Nous avons donc repris ce cadrage de reporting hors financier tel quel et effectué un bilan quali et quanti sur celui-ci (faire ce que l'on a dit c'est pas mal ?).

Notre philosophie : l'amélioration continue.

Notre philosophie est clairement l'amélioration continue. Le plus important n'étant pas de ne pas être à l'objectif ; mais de se rendre compte que l'on n'y est pas, de comprendre et de donner la bonne orientation. Certains indicateurs (KPI) n'ont pas pu encore être mesurés, on l'affiche en toute transparence

Cet exercice sur les indicateurs cadrés est très intéressant. On regarde l'indicateur, l'objectif, la méthode de mesure. De jolis débats à challenger tout cela. La mesure de l'impact est un exercice que je trouve très intéressant. Il est parfois complexe et l'on choisit souvent le mauvais indicateur pour mesurer l'impact réel.

A l'issue du comité de mission, on a revu les indicateurs plus pertinents à suivre pour 2021.

Nous pourrons formaliser l'ensemble de nos impacts et objectifs dans un rapport d'impact. Ce rapport d'impact sera finalisé sur la base des discussions de notre comité mission et sera mis en téléchargement public sur notre site web. Bon en fait sur une décision de publier notre compte rendu de comité mission « brute » de suite (comment spoiler son rapport d'impacts…).

Un comité d'impact ?

Notre modèle de gouvernance est constitué de comités d'actions, définis par les salariés et dont les membres sont élus de façon démocratique. Ces comités d'actions sont importants notre modèle libéré. Il était donc évident pour les salariés de créer un comité d'action impact.

Un comité d'action impact a été créé en avril 2021, un peu tardivement (#mauvaispoint). Ce dernier a pour objet de décliner les orientations stratégiques d'impact, de formaliser et d'exécuter le plan d'actions.

Ce comité de mission constitue un participant pour le comité d'actions impact. Le comité de mission peut saisir à tout moment le comité d'action impact s'il le souhaite.

Peu importe le nom que l'on donne, il est essentiel de prévoir comment l'on va décliner les actions pour arriver aux objectifs. Certes nous aurions pu nommer un responsable RSE ou durable par exemple (ou un Chief Impact Officer 😊 ou Chief Mission officer). Savez-vous qui est le plus connu des Chief Impact Officer ? Le prince Harry…#pauseanecdote (je vous assure l'anecdote est vraie).

L'impact est l'affaire de tous et c'est là toute la force d'un modèle libéré comme digital4better. Cette notion d'impacts est impulsée au plus haut niveau, c'est au cœur de notre stratégie.

En synthèse : du comité mission au comité d'action impact

Un comité mission qui était une première pour nous. Probablement que nous aurions pu faire mieux, mais l'essentiel était là, on s'améliorera. Nous ne sommes pas du tout des experts du sujet, nous sommes des experts du développement de plateformes numériques.

Les impacts mesurés au cours des 12 derniers mois de Digital4better va bien au-delà de nos espérances. Même s'il subsiste des difficultés à mesurer certains impacts, la photo produite par ce comité de mission est très encourageante.

Les débats ont été riches, sans tabou, en totale transparence. L'apport des parties prenantes externes est réel. Cette mixité dans le choix des parties entre le monde du numérique et le monde non numérique d'acteurs à impacts s'est révélée une bonne option.

Nous avons identifié des actions et des leviers intéressants pour progresser.

Prochaine étape : nous devons publier notre rapport d'impact et surtout continuer nos actions !

Vous pouvez consulter sur notre site web notre compte rendu, même pas mis en forme. Tous vos retours sont les bienvenus, on cherche toujours à s'améliorer !

Pour plus d'informations.

Tribu Rennes

1 Rue du Général Maurice Guillaudot
35000 Rennes

Tribu Nantes

6 rue Saint Domingue
44200 Nantes

Tribu Paris

179 rue Vaugirard
75015 Paris

Faire connaissance.

Ecris-nous
Mentions légales