Accéder au menuAccéder au contenu principalAccéder au pied de page
Retour aux articles

Comment avons nous réussi à construire un modèle d'entreprise viable tout en apportant notre contribution pour la société et la planète ?

Rédigé le par

ESS et ESUS - En quoi nous sommes-nous nous-mêmes contraints?

Tout d'abord le fait d'être une ESS (Entreprise de l'Economie Sociale et Solidaire), nous oblige à distribuer 50% de nos bénéfices sur les fonds propres de l'entreprise, ceci, afin de pérenniser sa survie dans le temps.

Ensuite, en tant qu'entreprise ESUS (Entreprise Solidaire d'Utilité Sociale), nous devons démontrer à la fois notre approche de gouvernance participative, de transparence et collaborative. Par ailleurs, ESUS nous impose des contraintes particulières, comme celle des salaires: les salaires maximums sont plafonnés. Enfin, nous devons démontrer que au moins 2/3 de nos projets et missions menés ont un impact social ou sociétal, avec une rentabilité pour l'entreprise.

Pour cela, quel modèle avons-nous construit?

Nous avons construit une organisation afin d'atteindre 2 objectifs :

Social : La gouvernance participative se traduit de différentes manières. Pour cela nous laissons un certain nombre de décisions dans les mains des collaborateurs. Certaines sont des décisions "quotidiennes" : par exemple, chaque collaborateur choisit le matériel dont il a besoin pour travailler, sans contraintes de budget, ou de type de matériel. Par ailleurs, les collaborateurs peuvent tous participer aux comités de direction de l'entreprise. D'autres décisions sont plus collectives : Aucun dividende n'est reversé aux associés, et l'ensemble des collaborateurs est amené à décider de ce qui sera fait des 50% restant des bénéfices. Au choix : soit une redistribution à eux-mêmes, et / ou, distribution à des associations en lien avec notre raison d'être.

Sociétal : Une volonté d'apporter notre contribution par différentes manières. Tout d'abord au travers de nos projets, en apportant systématiquement, une démarche numérique responsable dans la conception et le développement des applications. Cette démarche a le mérite de sensibiliser nos clients, faire réfléchir à l'impact (social, sociétal et environnemental) des fonctionnalités développées, et obtenir des applications plus "responsables", c'est à dire moins consommatrices en bilan carbone, plus inclusives, plus accessibles, plus sobres fonctionnellement et techniquement. Par ailleurs, nous apportons notre contribution, au travers de mécénats de compétences auprès d'associations. Comme en témoigne le développement de 2 applications que nous sommes entrain de réaliser pour l'ACIAH.

Comment l'entreprise est-elle donc financièrement viable?

Les entreprises de service telles que Digital4better sont construites sur un business modèle très simple : il est directement corrélé au nombre de jours facturés aux clients. Plus le nombre de jours facturés sera grand, plus le chiffre d'affaire de l'entreprise sera grand et moins le nombre de jours d'intercontrats sera élevé, meilleure sera la rentabilité de l'entreprise.

Une année "normale" de facturation est de 217 jours (facturés dans l'année). Nous avons construit notre modèle de viabilité financière, non pas sur 217, mais sur 200jh facturés. En d'autres termes, à partir de 200jh facturés par collaborateur opérationnel, l'entreprise est viable financièrement. Ceci, prend en compte qu'il peut y avoir des jours d'intercontrats malgré tout, considérant que 100% des collaborateurs ne pourrons pas nécessairement être tous à 100% de facturation chaque année. Nous avons pris l'hypothèse moyenne de 90% de taux d'occupation moyen. Chaque collaborateur a donc un "crédit-temps" de jours qu'il se constitue au fur et à mesure des missions. Lorsqu'il a atteint ses 200jh facturés, il peut bénéficier des 17jh restants de l'année, pour les passer en dehors de sa mission, et apporter sa contribution à la mission de l'entreprise : Proposer des jours de mécénats dans des associations, développer des applications "tech4good", ...

En complément, notre structure d'entreprise libérée nous amène à réduire à leur strict minimum les strates hiérarchiques de l'entreprise. Tout le monde, y compris les associés fondateurs sont opérationnels sur les projets. Nous avons ainsi réduit les coûts de structure pour rentabiliser au mieux les missions de nos collaborateurs et permettre ensuite à chacun d'apporter sa contribution d'engagement social et solidaire.

La conclusion de tout cela est relativement simple : 100% de nos missions passées chez nos clients ont un impact direct (au travers du numérique responsable) et indirect (au travers du crédit temps collaborateur) sur notre engagement social et sociétal.

Alors, si vous aussi, vous souhaitez vous engager comme nous le faisons tous, n'hésitez pas à rejoindre l'aventure !

Pour plus d'informations.

Tribu Rennes

1 Rue du Général Maurice Guillaudot
35000 Rennes

Tribu Nantes

6 rue Saint Domingue
44200 Nantes

Tribu Paris

179 rue Vaugirard
75015 Paris

Faire connaissance.

Ecris-nous
Mentions légales